Grand carénage de la centrale du Bugey : rencontre entre les donneurs d’ordre et les entreprises locales

Publiée par EDF CNPE BUGEY - Laurence Poussel le 12 décembre 2018

J'aime - 0 aiment - 188 vues

Big 20181211 142923

La Centrale du Bugey et la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de l'Ain ont organisé, le 11 décembre 2018 au Centre International de Rencontres à Saint-Vulbas, des rendez-vous professionnels entre des experts de la filière nucléaire et une centaine d'entreprises du territoire.

Menées par le Directeur de la centrale du Bugey, Pierre BOYER et par le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ain, Patrice FONTENAT, ces rencontres ont permis de mettre en relation des groupes industriels ayant remporté des marchés liés au grand carénage (appelés « donneurs d’ordre ») avec les entreprises locales.

Après une présentation du programme industriel et des enjeux liés au déploiement du grand carénage à la centrale du Bugey, les donneurs d’ordre ont exposé leurs besoins et conditions d’intervention auprès de la centaine d’entreprises locales représentées.
Des stands, organisés par pôles en fonction des coeurs de métiers recherchés (électricité / contrôle commande, génie civil, tuyauterie / soudage, mécanique, logistique, robinetterie) ont ensuite permis aux entreprises du territoire de nouer ou développer des contacts avec les donneurs d’ordre pour faciliter leur accès aux marchés.

Intensifier la dynamique économique du territoire.

Patrice FONTENAT, Président de la CCI de l'Ain : " Dans le premier département industriel de France, EDF doit pouvoir trouver localement, dans nos PME, la grande majorité des compétences dont elle peut avoir besoin au quotidien pour l'entretien et l'exploitation de ses installations. Dans ce but, la CCI de l'Ain travaille au rapprochement d'EDF avec les entreprises de l'Ain pour renforcer l'ancrage territorial de ses moyens et faciliter l'émergence d'une relation "gagnant-gagnant" sur du long terme."

Cette 2e édition illustre la volonté commune d’EDF et de la CCI de soutenir l'emploi et le développement économique du territoire en associant encore davantage les entreprises locales et en leur permettant d’accéder aux marchés de la production nucléaire. En 2017, la 1ère édition avait rassemblé une cinquantaine d'entreprises ; aujourd'hui 120 étaient présentes. Elle a permis de développer une relation entre donneurs d’ordre avec les entreprises de l'Ain, de l’Isère et du Rhône susceptibles d'intervenir sur des chantiers liés au grand carénage. En 2017, 54 millions d’euros ont été consacrés par la centrale du Bugey à des contrats directs avec des fournisseurs locaux. Elle a sollicité dans le cadre de ses activités 598 entreprises locales.


Le grand carénage est un programme ambitieux d’un point de vue industriel et technique : des chantiers exceptionnels rythment en effet la vie des centrales nucléaires pour atteindre un plus haut niveau de sûreté et de performance. C’est également un défi organisationnel et humain qui créera d’ici 2020 près de 110 000 emplois directs et indirects pour l’ensemble de la filière nucléaire. Il représentera sur la période 2014 – 2025 un investissement de 47 milliards d’euros pour l’ensemble du parc nucléaire français.

Pierre BOYER, Directeur de la centrale du Bugey : « Devant nous, est en train de s’écrire une nouvelle étape de la vie industrielle de la centrale. En lien avec les collectivités territoriales, CCI, Région, Communauté de Communes et Pole Emploi, nous avons souhaité favoriser des mises en relation concrètes entre donneurs d’ordre et entreprises locales car nous sommes convaincus que les compétences dont nous avons besoin pour relever ce défi industriel existent sur notre territoire. »
Pour la centrale du Bugey, le grand carénage représente un investissement de 2,1 milliards d’euros. Il occasionnera notamment un pic d’activités à l’occasion des 4èmes visites décennales des réacteurs entre 2020 et 2023 où plus de 4000 salariés interviendront simultanément sur les installations. Le déploiement du programme générera des retombées économiques directes (recours à l’emploi local via des marchés passés avec les entreprises du territoire) et indirectes (retombées liées l’hébergement, la restauration, le transport…) sur le territoire de la centrale.